Qu'est-ce que l'École des plantes ?

Sa création

L’École des Plantes de Bailleul est une association créée en 1991 à l’initiative des Professeurs Jean-Marie et Jeanne Géhu et de André Caudron, pharmacien phytothérapeute.

Mr Géhu, professeur à l’Université de Paris V et Jeanne Géhu, professeur à l’Université de Lille 2, sont également fondateurs du centre Régional de Phytosociologie puis du Conservatoire Botanique National de Bailleul.

André Caudron, pharmacien d’officine et docteur en pharmacie a consacré toute sa carrière à étudier les propriétés thérapeutiques des plantes en vue de leur meilleure utilisation. Il a été professeur à l’Institut Supérieur d’Agriculture de Lille et chargé de cours à la Faculté de Pharmacie de Lille. Il a publié plusieurs ouvrages sur les formulations des « simples ». Il n’a cessé de promouvoir la phytothérapie par de nombreuses conférences et des visites guidées de ses jardins de plantes médicinales (Grande-Synthe et Ardres).

Il est également à l’origine avec le professeur Géhu de la création du jardin des plantes médicinales du conservatoire botanique national de Bailleul. Ce jardin, méticuleusement entretenu par les jardiniers du conservatoire, est un support pédagogique incontournable pour les enseignants et les élèves de l’Ecole des plantes.

L’École des Plantes de Bailleul s’insère dans un vaste ensemble d’activités de recherches fondamentales et appliquées Ecologie végétale, Phytosociologie et Conservation du patrimoine floristique, réparties dans les structures associées du Centre Régional de phytosociologie, du Conservatoire botanique national, et d’actions de formation et de sensibilisation (notamment conférences en cycles annuels) regroupées en un pool associatif de Sociétés savantes et de Sociétés environnementalistes dont la Fondation Marguerite Yourcenar : on sait l’intérêt que l’académicienne, originaire de Flandre portait à la nature et à sa sauvegarde.

SON objectif

Proposer une formation scientifique en phytologie médicinale à tous ceux désireux d’apprendre à connaître concrètement et pratiquement les plantes utilisées en phytothérapie.