Une formation en phytologie et phytothérapie ?

Le cursus

Il dispense des cours de phytologie (systématique, physiologie, écologie), de médecine et de phytothérapie. Les enseignements comprennent exposés et cours, travaux de reconnaissance de plantes et excursions. Des documents écrits, résumés et illustrés, sont remis aux participants à chaque séance. Des ateliers de botanique, de formulations phytothérapeutiques et de préparations dermo-cosmétiques sont organisés. Des expositions de plantes et des visites du jardin des plantes médicinales renforcent l’enseignement théorique.

La localisation

Les enseignements ont lieu au Conservatoire botanique national de Bailleul/ Centre régional de phytosociologie (CbnBl/Crp). Les cours de l’École des Plantes de Bailleul sont ainsi dispensés dans le cadre admirable d’une ancienne ferme rénovée et agrandie (10 bâtiments de style traditionnel régional) située au sein d’un joli bocage herbager recréé sur 22 hectares et à proximité immédiate des Jardins médicinaux, systématiques et conservatoires du Centre Régional de Phytosociologie.

Le jardin des plantes médicinales “Jean-Marie Géhu et André Caudron”

Jardin des plantes médicinales de BailleulLe jardin des plantes médicinales avait été initialement dédié à Matthias de l’Obel, botaniste flamand du XVIème Siècle et qualifié par Linné de fondateur de la botanique. À l’occasion des 40 ans de l’école des plantes, il a été décidé de rendre hommage aux deux fondateurs de l’école, M. Géhu et M. Caudron, en donnant leur nom au jardin.
Le jardin riche de 350 espèces de plantes médicinales, présente sur une surface de 1500 m², les plantes organisées selon leurs biotopes particuliers.
Les plantes médicinales ont besoin de leur milieu naturel pour posséder leurs propriétés curatives. D’origines géographiques diverses, la plupart de ces plantes sont des espèces sauvages.Les plantes sont à l’origine directe ou indirecte de la plupart des médications actuelles. Les produits chimiques les plus actifs sont issus des plantes ou ont été synthétisés sur le modèle de molécules végétales.

La durée et le rythme

La formation se fait en deux ans, le dimanche à rythme mensuel de septembre à juin (9 dimanches).

Des escapades pour aller plus loin

Sortie botanique sur le terrain en Nord Pas de CalaisCharentes, Jura, Auvergne, Doubs, Hautes Alpes, Ardèche, Alsace, Haute-Savoie, Normandie, Bretagne, Languedoc-Roussillon… sont parmi les régions où l’école des plantes a organisé sa session annuelle.

Cette rencontre s’organise sur trois jours, fin juin dans une région de France. Chacune des trois journées est occupée par des parcours botaniques avec commentaires botaniques, écologiques et phytosociologiques. Les herborisations se font dans des milieux très divers (forêts, lisières forestières, landes, marais, prairies, montagnes).

Enfin, pour clôturer l’année d’enseignement, une sortie d’une journée est organisée en juillet dans le Nord – Pas-de-Calais.